Article paru dans Opéra de mars 2012