Article paru dans l’Humanité du 29 mai 2012